Dis-leur de ne jamais pardonner
Dis-leur de ne jamais pardonner


Date de parution : septembre 2019
ISBN : 978-2-36790-112-1
50 illustrations
14,8 par 21 cm
Dos carré collé
230 pages

16 €


Dis-leur de ne jamais pardonner donne la parole aux derniers survivants de cette histoire. Celle d’une guerre en zone occupée, d’un réseau de résistants infiltré, et d’une confiance donnée à tort. Aucun des acteurs de ce livre n’est sorti indemne de la violence des épreuves qu’ils ont vécues. Ils sont marqués à jamais par l’horreur d’un régime nazi. Micheline sa fille et Jacques Desbonnet son codétenu, nous retracent un quotidien au coeur de la résistance dans le regard d’un homme, d’un Français mort pour sa patrie.

« A toi mon cher René ; toi mon compagnon de misère en souvenir de ce que nous avons vécu ensemble dans cette sinistre cellule 116 réservée aux condamnés à mort. Jamais je n’ai oublié tes dernières paroles « adieu Jacky » c’était le 20 août 1943 vers 6 heures du matin, tu étais assassiné quelques heures après ».
   

                                                                                                                                                                                                                Jacky, le 24 octobre 2018.
                                                           
Jacky est Jacques Desbonnet, son codétenu de cellule.

L'ouvrage est écrit par Thomas Duhem, membre de la famille du personnage central. René Wallard fut un résistant actif dans le Bruaysis (secteur du Pas-de-Calais) durant la Seconde Guerre mondiale. Son malheur fut qu'une collabo vint à lui pour le faire tomber. Le livre comporte des lettres, adressées à la famille, par un homme qui sera condamné à mort. D'autres documents viennnent illustrer le contenu. La préface est signée du nom d'Hélène Priego, directrice du Musée de la Résistance de Bondues.