Albert Debert



Chés cornets et chés ballots


Ouvrier lui-même, mécanicien, soudeur puis formateur, Albert Debert a donc choisi la langue picarde pour décrire des souvenirs du temps passé, un langage savoureux, truculent que le lecteur avisé aura plaisir à découvrir ou à redécouvrir pour se distraire, améliorer, voire perfectionner sa culture patoisante. Dans Chés cornets et chés ballots (2013), la vie d’alors est contée à travers des poèmes emplis d’émotion, des courtes nouvelles, des historiettes chargées d’humour.… Chacun sait que les fourmis laborieuses savaient aussi s’amuser, on le découvre ici dans des anecdotes et de courts sketches pas si imaginaires.