Patrice  Dufossé



Les tramways du Nord
L'autobus des Gueules noires


Patrice Dufossé est né le 23 octobre 1962 à Douai, parmi une famille de 3 enfants. Il grandit à Lewarde avec ses parents et ses grands-parents maternels d'origine polonaise qui l'accueillent pour soulager les parents, pris par le travail. Son père est agent SNCF, engagé dans la vie associative, élu municipal et syndicaliste. Sa mère est gérante d'une superette coopérative que l'on appelait La C.C.P.M.

Ses grands-parents maternels vivent à Delloye, en face du puits de mine dit de Delloye. Le grand-père est mineur de fond, la grand-mère tient un café en gérance, appelé le Café Chez Jean.

En 1970, ses parents déménagent pour venir s'installer tout contre la mine en activité et à une centaine de mètres de ses grands-parents et leur fils. Un an après, Joseph, le fils et oncle qui aura une grande influence sur l'auteur, disparait subitement après un déplacement à l'hôpital, à l'âge de 33 ans.

Déjà passionné par l'histoire et les hommes, il arpente, tout petit, la campagne, la crête d'Ostrevant, et derrière chez lui, part à la recherche des traces des occupations anciennes : ancien site gallo-romain... La vie autour de la mine l'influence aussi très tôt.

La mine ferme ses grilles. L'exploitation charbonnière vit ses derniers instants. Le quartier, les commerces, les gens disparaissent à leurs tours. Le café ferme ses portes. "Un service à part rendu aux mineurs; ils y trouvaient un lieu sécurisé pour y déposer les vélos et les mobylettes, un endroit chaleureux pour se restaurer, se réchauffer et échanger des nouvelles", dira le comptable du puits.

La mine devient le terrain de jeu de l'auteur, lieu de toutes les aventures réelles et imaginaires. Il écrit sur des cahiers.

L'Ecole, le collège de Masny parmi des enfants issus d'immigrants polonais... l'amour du sport. Disparitions, au milieu des années 70, des grands-parents maternels et de son grand-père paternel, ancien résistant, mineur de fond, maire du village d''Auberchicourt à la Libération de la guerre 1939-1945, syndicaliste.

Pendant ses vacances, il anime et dirige des Centre de Loisirs pour les enfants et les adolescents. Puis avec son argent, il part sillionner la France.

Après l'obtention du baccalauréat, il est rejeté d'une formation universitaire en géographie par des enseigants qui n'acceptent pas la filière technique de son diplôme. Il crée le magasine Les chiffons poétiques avec des amis étudiants. Il se met à travailler dans des centres sociaux auprès des populations en difficultés. Il reprend des études universitaires dans le domaine de l'action sociale et socio-culturelle (D.U.T obtenu en 1990). Marié en 1991. Salarié durant 15 ans essentiellement à Douai, Lille, Ostricourt : animateur social, directeur d'équipement.

Il fait paraître à compte d'auteur des écrits d'enfance en 1998 : Café de mineurs chez Jean, puis Au Pays minier, les mineurs polonais (1) en 2001, au début à compte d'auteur, puis plusieurs fois réédité par la suite.

La petite Emilie vient enfin au monde en 2001.

Tout en étant salarié, il poursuit sa passion pour la recherche ethnologique et historique populaire.

En avril 2002, il crée la maison d'édition régionale Les Editions Nord Avril, suite aux soubressauts de la vie, mais aussi afin de vivre de ses passions : le livre, la transmission historique, la promotion de chacun et de la région, la défense de quelques causes, la transmission de la mémoire, l'écriture, les rencontres avec les gens...

Il fait paraître quelque-uns de ses textes, à la fois des recherches historiques et des témoignages : Les tramways du Nord (2002) et L'Autobus des Gueules noires (2002), puis Au Pays minier, les mineurs polonais (2), Martha, Thérésa et les petites trieuses de 12 ans (2002).

En mai 2007, arrivent les petites Estelle et Clara.

Ses recherches sont placées dans des cartons car les activités de la maison d'édition occupent la plupart de son temps. Elles accompagnent ou mettent en avant des journalistes, des salariés du monde ouvrier, des enseignants (le plupart du temps en histoire ou en géographie), des personnalités régionales... En 2008, celle-ci se développe en Lorraine.

Depuis, Patrice Dufossé (Rybka) est un des acteurs culturels régionaux de premier plan dans le domaine de l'édition. Attaché à une forme d'indépendance, sa maison d'édition est prolifique, bien que familiale. Elle ne bénéficie d'aucun fond de soutient à ce jour.